Olivier grandit à Paris. Après les Etats-Unis et Toulouse, entre vie active et reprise des études, c’est à Montpellier qu’il pose ses valises.

Son ambition a toujours été de peindre. Partager des émotions avec les autres par le biais de la création.

Ses recherches le poussent à se libérer de la matrice et de la forme pour se livrer à la peinture et tirer l’expressivité des lignes vers leur signification ultime, l’écriture. Ecriture primitive et spontanée, dictée par la pulsion créatrice, affranchie de la contrainte.

Comment écririons- nous si nous ne connaissions pas l’alphabet et si chacun écrivait comme son inconscient et son corps le lui suggèrent ? C’est de là que part son travail artistique. Ayant vécu les affres du gaucher lors de l’apprentissage de l’écriture, Olivier se libère des contraintes et transcrit des émotions primitives et personnelles.

Ainsi peut-on lire des mots crées à base de lettres imaginaires liées entre elles par les mouvements de son énergie intérieure.

L’écriture structure les compositions mêlant petits et grands focus, elle imprègne les textures des différents médiums, créant une superposition d’histoires pour celui qui les lit.